Premier forage martien

Et en attendant de retrouver les premiers résultats de Curiosity à la conférence LPSC (voir cet article), le robot continue ses activités à la surface de Mars.

Vendredi dernier, Curiosity a procédé au tout premier forage dans une roche martienne. L’idée n’est pas de creuser un puits sur Mars ! mais juste de prélever un petit échantillon de roche (précisément 1,6 cm de large et 6,4 cm de profondeur) pour l’analyser avec les instruments situés au coeur du robot pour détecter d’éventuelles traces d’éléments et de matière carbonée qui pourraient renseigner sur la formation de la roche et son habitabilité.

Le petit forage, visible sur l’image ci-dessous, s’est fait dans les roches qui abritent les veines de sulfates identifiées il y a quelques semaines. On pense donc que de l’eau a circulé dans ces roches, d’où leur intérêt particulier. Le site du forage est visible sur un superbe panorama à 360°.
Curiosity pousse son investigation en profondeur

Le forage de 6 cm de profondeur au centre de l’image a été effectué le 8 février 2013. Le trou moins profond à droite est un test fait 2 jours avant. On remarque nettement la différence de couleur entre le rouge de la poussière et le gris de l’intérieur de la roche.
Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Le travail n’est pas fini, l’échantillon récolté doit être préparé, puis analysé, mais on espère avoir tous les résultats pour la conférence en Mars.

Vous pouvez également lire l’article en anglais sur le site du robot.

Share and Enjoy

  • Twitter
  • Facebook
  • Google Plus
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • RSS

Curiosity trouve du gypse dans le cratère Gale

Le rover Curiosity vient de faire sa première détection minéralogique de circulation d’eau dans le cratère Gale (quelques mois après être passé dans un ancien lit de rivière). Il s’agit cette fois-ci de veines de minéraux hydratés découvertes sur un affleurements rocheux.

C’est l’instrument franco-américain ChemCam qui a analysé la composition élémentaire de ces veines très claires, de quelques millimètres d’épaisseur seulement, remarquées sur les images de la caméra du rover (on les voit sur l’image de gauche, ci-dessous). Après avoir focalisé un laser sur la roche pour en volatiliser une petite partie, un spectroscope analyse la lumière émise et l’on arrive à en déduire la présence de certains atomes dans la roche. Les scientifiques de la mission ont remarqué que les minéraux qui composent ces veines sont bien plus riches en soufre et surtout en calcium que les roches autour. Il s’agirait certainement de sulfates de calcium, comme le gypse, qui sur Terre se forme souvent par précipitation de fluides circulant dans des fractures de la roche (comme sur l’exemple de l’image de droite, ci-dessous).

Il a donc été décidé de prélever une petite partie de ces roches pour en analyser plus précisément la composition avec les autres instruments du rover. C’est la première fois que la petite foreuse montée sur le bras de Curiosity va être utilisée !

Des veines de gypse vues par Curiosity, comparées à des veines similaires sur Terre
Credit: NASA/JPL-Caltech/LANL/CNES/IRAP/LPGNantes/CNRS/LGLyon/Planet-Terre

Share and Enjoy

  • Twitter
  • Facebook
  • Google Plus
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • RSS

Deux webapps pour tenir jusqu’à l’atterrissage de MSL

Pour tenir encore un peu avant l’atterrissage, voici deux applications web autour de MSL.

Eyes on the Solar System
Adresse web : http://solarsystem.nasa.gov/eyes/
Cette application NASA permet de localiser l’ensemble des objets du système solaire en temps réel. Et bien sur parmi ces objets, les nombreuses sondes spatiales. Vous pourrez notamment zoomer sur MSL et admirer le modèle 3D. Suivant le moment où vous regarderez (vous pouvez également modifier la date et l’heure dans l’application), vous pourrez même observer MSL foncer directement vers la surface de la planète rouge… Jusqu’à la simulation de l’atterrissage!

 

 

 

 

Freedrive
Adresse web : http://mars.jpl.nasa.gov/explore/freedrive/
Cette application, réalisée par @doug_ellison, est une simulation en 3D du squelette de Curiosity (scarecrow en anglais) évoluant dans l’environnement de Gale Crater. On a donc le droit à un MNT et à de l’imagerie haute résolution sur l’ensemble du site. Il ne vous reste plus qu’à rouler jusqu’aux endroits intéressants (points blancs sur la carte). Pensez à jouer avec la molette de votre souris pour prendre un peu de hauteur! Malheureusement, en réalité le rover ne se déplacera pas aussi vite…

Avec ces deux applications, il ne vous restera plus qu’à regarder la vidéo “7 minutes de terreur” pour avoir un aperçu complet de l’odyssée de Curiosity!

Share and Enjoy

  • Twitter
  • Facebook
  • Google Plus
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • RSS